Apr 2 / Alice Polack

Dans le frigo & l'assiette de la Crème de Paris #2 Bien ranger ses courses pour mieux les conserver

5 min de lecture

Hello, 

Moi, c’est Alice de La Crème de Paris, et comme tous les membres de la Watson Family, je crois en une cuisine pleine de goût et de sens.
Et parce que bien manger c’est aussi comprendre ce qu’il y a dans son assiette, je vais te donner chaque semaine de nombreux conseils pour mieux te nourrir et mieux choisir tes ingrédients.
Oui, une bonne recette, c’est avant tout de bons produits… et cette semaine on se demande comment bien ranger ses courses afin de les conserver au mieux et le plus longtemps possible. 

L’intérêt de savoir bien stocker ses aliments ?
 
- Il y a d’abord un intérêt sanitaire, certains aliments ne peuvent pas être stockés n’importe comment avant d’être consommés sous peine d’être potentiellement mauvais pour ta santé. 
Le froid limite, voire stop la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires.
Trop de changements de températures peut abimer les aliments voire les rendre impropre à la consommation. Je pense par exemple aux produits surgelés qui doivent respecter la chaine du froid ou à la chair animale particulièrement sensible à la prolifération de micro-organismes.  
-> Le risque ? Des problèmes de digestions, des intoxications alimentaires…

- Il y a un intérêt nutritionnel, chaque aliment contient des nutriments tels que les vitamines et les minéraux (calcium, fer, Vit D…), mais ceux-ci sont sensibles à de nombreux facteurs extérieurs (lumière, chaleur, humidité…) qui peuvent faire baisser leur teneur. 
-> Le risque : consommer un aliment mal conservé c’est perdre une partie de ses bénéfices. 

-  Il y a un intérêt organoleptique, au-delà du fait que toute personne qui a déjà bu un verre de lait qui avait tourné sera d’accord pour dire qu’il n’a pas passé un bon moment, connaître les spécificités d’un aliment c’est le respecter et en tirer le maximum. 
-> Le risque : ne pas profiter du vrai goût de certains aliments, avoir des odeurs désagréables qui sortent de son frigo, des fromages à la texture pâteuse…

- Il y a enfin un intérêt écologique, pouvoir consommer pendant plus longtemps ses aliments permet de moins jeter et donc effectivement de moins gaspiller. Cela passe aussi par le fait d’acheter ses produits frais en quantité raisonnable.
Partir faire ses courses en ayant réfléchis à ses menus à l’avance ou au moins avec une liste peu aider. Mais mieux ranger permet aussi de visualiser tout ce qu’on a à disposition et ainsi d’optimiser ses achats sans oublier ses fonds des placards. 
-> Le risque : le gaspillage alimentaire, dépenser plus que ce que l’on consomme 

Maintenant qu’on est convaincu qu’il est important de bien ranger ses courses, comment on s’organise pour que chaque chose trouve la meilleure place dans sa cuisine entre les placards, la corbeille, le frigo… 

Comment ranger chaque aliment à sa place ? 

Les produits industriels 
Pour les produits industriels, le meilleur conseil même s’il paraît évident et de bien lire les étiquettes. La réglementation et les services qualité des industries agroalimentaires les obligent à donner toutes les informations concernant les conditions de stockage optimal d’un aliment avant et après ouverture.
Ces informations sont accompagnées soit : 
- D’une DLC - date limite de consommation, passée cette date le produit peut représenter un risque pour la santé du consommateur.
  
- D’une DLUO - date limite d’utilisation optimale, passée cette date il n’y a pas de danger à consommer l’aliment, mais sa qualité peut-être altérée (goût, texture, teneur en vitamines…).  

- D’une Date après ouverture – qui concerne les produits périssables dont la dégradation commence lors de l’ouverture du produit. Quand celui-ci est par exemple emballé sous vide. 

Les fruits et légumes 
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la plupart des fruits et légumes ne sont pas à conserver au frigo.
Si l’on veut tout de même les stocker à cet endroit, les sortir des emballages et les mettre dans le bac à légumes (entre 8°C à 10°C) sur une feuille de sopalin. 

Éviter tout de même de mettre au froid les melons, nectarines, abricots, pêches, fraises, framboises, agrumes qui vont perdre beaucoup de leur saveur au frais. 

En plus, ils sont souvent plus agréables à manger à température ambiante, mais préféreront par contre un endroit si possible sec et en dehors des sources lumineuses. 
Le plus flagrant étant les tomates qui perdent tous leurs arômes quand elles sont conservées au frigo. 
Les bananes noircissent rapidement lorsqu’on les place au frigo. Le mieux et de les garder à l’extérieur en grappe. Par contre si un avocat est trop dur une astuce peut être de le mettre avec des bananes qui vont accélérer son murissement.

Garder les oignons, l’ail, les échalotes à température ambiante sauf s’ils sont entamés. On les garde alors dans le bac à légumes dans un récipient fermé. 

Les courges comme les pommes de terre se gardent au frais, au sec et à l’abri de la lumière. On peut glisser une pomme au milieu afin d’éviter qu’elles ne germent trop rapidement. 

Conserver les champignons dans du papier journal pour les préserver de l’humidité et de l’air.

Les herbes, la salade, les artichauts et les asperges sont plus fragiles et préfèreront être gardés au frigo après avoir été lavés, séchés et enroulés dans un papier absorbant ou un linge.

Une fois entamée, on peut frotter du citron sur ses fruits pour les conserver. Les légumes qui se consomment crus comme la carotte, le poivron, le concombre, le céleri… peuvent eux, être stockés dans des bocaux immergés dans de l’eau. 

Le pain 
Le conserver dans une pièce par trop humide dans une boite à pain et enroulé dans un torchon pour garder son moelleux le plus longtemps possible. 

Les viandes et poissons Ce sont les produits les plus sensibles, il faut donc les conserver dans la partie la plus froide du frigo (entre 0°C et 4°C).
Une fois cuite la viande est légèrement moins propice au développement de micro-organismes, mais doit être mangé dans les 2 à 4 jours. 
La charcuterie sèche peut se conserver en dehors du frigo, mais de préférence dans un endroit frais ou emballé dans un linge. 

Les produits secs et d’épicerie fine
Les produits secs se conservent à température ambiante. Il est par contre intéressant d’investir dans des contenants fermés et transparents afin de mieux visualiser ce qu’on a, mais également pour éviter la prolifération éventuelle de mites alimentaire dans les farines par exemple. 

Les pâtes à tartiner et oléagineux se conservent à température ambiante, avec la chaleur il est possible qu’une partie du gras remonte à la surface, mais il suffit de les secouer pour homogénéiser l’ensemble à nouveau. 

L’huile d’olive se conserve à température ambiante, car elle se fige au frais, ce n’est pas le cas des autres huiles type colza, noix…

Le chocolat, une fois ouvert tend à prendre les odeurs du frigo et à se couvrir d’une pellicule blanche (le beurre de cacao « remonte » avec les changements de température). Il vaut donc mieux le conserver à température ambiante. Si la température est supérieure à 18-21°, il vaut peut-être mieux le mettre au frigo, mais dans un récipient étanche pour éviter l’humidité.

Les produits laitiers 
Les produits laitiers peuvent être conservés dans la partie intermédiaire du frigo (entre 5°C et 7°C).

Le beurre et les sauces peuvent être stockés dans la porte qui est l’endroit avec le plus de variation de température. On peut également conserver son beurre à température ambiante afin qu’il soit toujours de la bonne consistance. Dans ce cas là on le mettra dans un beurrier en terre cuite afin que celui-ci ne rancisse pas. Il est en effet très sensible à l’air et à la lumière. Même au frigo il est important de l’emballer afin qu’il ne capte pas les odeurs des autres aliments. 

Les fromages à pâtes dures peuvent être conservés dans le bac à légumes (entre 8°C à 10°C). Pour les fromages affinés, ils sont à conserver au frigo sous cloche ou dans une boite hermétique.
Astuce : place un morceau de sucre au milieu du fromage afin d’absorber l’humidité.  

Les œufs 
Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de conserver ses œufs au frigo.
Preuve en est qu’ils ne sont pas vendus au rayon frais. 

Les surgelés 
Contrairement à ce que l’on croit, tous les produits surgelés ne peuvent pas être conservés pendant des années.  
– Fruits et légumes : à peu près 12 mois.
– Porc, agneau, bœuf : 8 mois
– Viande hachée : 3 mois
– Poisson: 4 mois
– Pain : 1 mois
– Fromage râpé et beurre : 3 mois
La consigne la plus importante avec les produits congelés est de respecter la chaine du froid. Un produit qui a été décongelé ne doit jamais être recongelé. 

La semaine prochaine, je te donnerai des astuces pour entretenir et utiliser au mieux ton réfrigérateur, ranger intelligemment tes placards ainsi que toutes les techniques de conservation qui permettent de prolonger la durée de vie de tes courses.
Article rédigé en partenariat avec Alice Polack - @lacremedeparis