Jun 11 / ALICE POLACK

Dans le frigo et l'assiette de la crème de Paris #10 - Prendre soin de ses ustensiles

4 minutes de lecture 

Hello toi,
Moi, c’est Alice de La Crème de Paris, et comme tous les membres de la Watson Family, je crois en une cuisine pleine de goût et de sens. Et parce que bien manger c’est aussi comprendre ce qu’il y a dans son assiette, je vais te donner chaque semaine de nombreux conseils et suggestions pour mieux te nourrir et mieux choisir tes ingrédients.
Oui, une bonne recette, c’est avant tout de bons produits … Mais c’est aussi de bons ustensiles.
Si je devais résumer mon article sur les essentiels de la cuisine, je dirais qu’un bon ustensile est celui qui est durable, qui remplit parfaitement sa fonction première et ce de manière simple et efficace et qui va nous être utile au quotidien.
La batterie de cuisine idéale ne va donc pas être la même pour tout le monde mais globalement en choisissant certains matériaux on s’assure de ne pas prendre trop de risque sur la qualité de ces achats.
On privilégiera donc l’acier inoxydable (= l’inox), la céramique, la fonte, le verre, le bois, le bambou et le silicone.
Mais il ne suffit pas d’acheter des ustensiles de qualité pour les garder dans le temps. Il faut aussi en prendre soin et à chaque matériau ses précautions d’emploi, de stockage et d’entretien.

Petit tour des meilleurs conseils pour entretenir sa batterie de cuisine.
Pour prendre soin des ustensiles en acier inoxydable (ou inox)

➜ Au quotidien
On évite de laisser ses couteaux avec les autres couverts dans un tiroir car les micro-chocs vont abimer la lame sur le long terme mais on privilégie une barre aimantée ou un porte couteaux.
On évite les planches en marbre ou en inox qui vont abimer les couteaux.
On évite de les passer au lave-vaisselle pour éviter les micro-chocs encore une fois et car la pression de l’eau risque d’abimer le manche.
On lave son couteau directement après utilisation pour que ça soit plus facile et on utilise la partie douce de l’éponge pour ne pas rayer la lame.

➜ Pour l’entretien
Le vinaigre blanc fait des merveilles pour dégraisser en profondeur et enlever le tartre accumulé ou les tâches provoquées par l’amidon lors de la cuisson du riz et des pâtes pour ce qui est des poêles.
Si l’inox perd de sa brillance on peut frotter une pomme de terre crue coupée en deux contre la surface ou un chiffon imbibé de vinaigre blanc.
En cas de tâche persistante on peut essayer la pâte d’argile qui est aussi très efficace.
On aiguise de temps en temps les lames pour leur redonner un affutage parfait
Si un aliment brûlé laisse une trace dans le fond d’une poêle, il est possible d’en venir à bout avec de la lessive en poudre pour lave-vaisselle diluée dans de l’eau chaude qu’on va venir laisser poser.
Pour l’inox qui aurait noirci, on va venir le frotter avec une éponge imbibée d’un mélange d’eau, de sel et de lessive en poudre pour lave-vaisselle.

Pour prendre soin des ustensiles en bois

➜ Au quotidien
Les bactéries peuvent très facilement aller se loger dans les fissures et entailles, pour limiter cela on les nettoie bien après chaque utilisation mais surtout on les sèche complétement avec un torchon propre. Les laisser tremper va favoriser la prolifération bactérienne car celle-ci adore l’humidité. Au delà de l’aspect hygiène, cela va abimer le bois beaucoup plus rapidement.
On ne met pas ses ustensiles en bois au lave-vaisselle, c’est une méthode de lavage trop violente qui va fragiliser le bois.


Pour prendre soin des revêtement anti adhérents

➜ Au quotidien
On évite les chocs thermiques trop importants entre la poêle brulante et l’eau froide en attendant quelques minutes avant de passer ses ustensiles sous l’eau.
De la même façon on évite les températures trop fortes en particulier s’il s’agit d’une flamme directe qui pourrait venir « cuire » le revêtement et le rendre inefficace.
On évite de passer ses poêles au lave-vaisselle

➜ Pour l’entretien
Pour venir à bout des aliments qui seraient restés collés, on recouvre d’eau froide et on fait chauffer à feu doux pour les décoller. Sinon il existe des éponges qui possèdent des côtés abrasifs compatibles avec les revêtements anti adhérents.
On évite les ustensiles coupant et on privilégie les couverts en bois ou en silicone pour venir remuer les préparations dans la poêle.

Pour prendre soin des ustensiles en fonte

➜ Avant la première utilisation
On fait ce qu’on appelle « culotter » la fonte, afin d’empêcher la rouille de s’installer et ainsi préserver la longévité. Cette technique consiste à faire chauffer de minces couches de matière grasse afin qu’elles se lient au métal et se transforment en un plastique qui va créer un revêtement noir protecteur au fond de la poêle.

➜ Au quotidien
On évite de laver la fonte avec du détergent et on utilise à la place de l’eau claire avec une brosse à vaisselle ou une éponge abrasive et on vient ensuite essuyer avec un chiffon.

➜ Pour l’entretien
Si l’utilisation de la poêle a laissé des résidus ou des tâches, on fait chauffer un fond d’huile dans la poêle puis on coupe le feu et on frotte avec un essuie-tout et du sel. Puis on rince une dernière fois à l’eau avant de réappliquer un peu d’huile.


Pour prendre soin des ustensiles en silicone

➜ Au quotidien
On doit s’assurer après chaque utilisation que le silicone est bien propre et qu’il ne reste pas de film gras. Pour ça on nettoie son moule avec du liquide vaisselle et un chiffon en microfibre.
On évite les éponges abrasives qui vont faire des micro-rayures dans le silicone.
On peut facilement passer ses moules et ustensiles en silicone au lave-vaisselle car la vapeur et le savon vont éliminer tous les restes de gras.

➜ Pour l’entretien
En cas de trace de brulé, on laisse tremper une heure son moule dans un mélange d’eau chaude et de vinaigre blanc puis on vient le savonner et le rincer à l’eau claire.
En cas de tâches, on peut aussi utiliser un mélange de bicarbonate de soude et d’eau chaude. On prendra juste la précaution de bien rincer le bicarbonate qui a des propriétés abrasives qui pourrait endommager le silicone.

Pour prendre soin des ustensiles en céramiq
ue

➜ Au quotidien
On évite de laver ses poêles en céramique avec une brosse ou la partie métallique de l’éponge afin de préserver l’émail mais on utilise une éponge douce et du produit vaisselle.
Pour les couteaux en céramique on privilégiera une planche à découper en bois plutôt qu’en marbre ou en métal afin de préserver la lame.
On évite aussi les passages à la machine qui vont faire vieillir prématurément la céramique.

➜ Pour l’entretien
Si des taches ou des morceaux sont incrustés, laisser tremper avec des cristaux de soude et essayer de gratter avec une spatule en bois


Pour prendre soin de sa vaisselle
La vaisselle en porcelaine nécessite beaucoup de précaution, au quotidien on ne la passe pas au lave-vaisselle mais on la rince à l’eau tiède avec un peu de jus de citron puis à l’eau froide.
Si des craquelures s’installent et donnent un effet jauni on peu les laisser tremper dans de l’eau additionnée d’un peu d’eau de javel.
Pour faire briller l’argenterie qui s’oxyde très rapidement, on la laisse tremper toute une nuit dans une bassine remplie d’eau froide dans laquelle on a fait bouillir des pelures de pommes de terre. Une fois sécher on la frotte avec une peau de chamois, puis on rince à l’eau claire avant de sécher aussitôt avec un torchon propre.
Pour faire disparaître les traces sur le verre on les nettoie avec de l’eau très chaude et du vinaigre blanc et on essuie aussitôt.

En résum
é

On n’oublie pas de laver une fois par semaine ses éponges et torchons avec de l’eau bouillante afin de tuer toutes les bactéries ou en les passant à la machine.
Si on devait résumer il faudrait trouver dans nos placards des éponges douces, des chiffons en microfibre, du produit vaisselle anti-dégraissant, du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude et des pommes de terre. L’avantage de ces produits est qu’ils sont peu chers, disponibles dans n’importe quel commerce et plutôt versatile.
En terme de produits vaisselle, je peux recommander ceux des marques :
- Les petits bidons
- La marque en moins
- Comme avant
- Spring
Et Kerzon
Bon appétit !

Article rédigé en partenariat avec Alice Polack - @lacremedeparis